En 2013, l’électroménager garde le cap

Paris, février 2014 – Avec un chiffre d’affaires de 7,6 milliards d’euros (en légère baisse de -1.5%), le marché de l’électroménager fait partie des biens d’équipement de la maison qui résistent bien à la crise. Ses ventes se aintiennent à un niveau élevé avec respectivement près de 15 millions de gros appareils électroménagers et plus de 42 millions de petits appareils. Ces chiffres témoignent de la solidité d’un secteur porté par l’innovation et les économies d’énergie.

Gros appareils ménagers : une offre produit toujours plus qualitative !

Présents dans 100 % des foyers, l’usage des appareils de gros électroménager est ancré dans le quotidien et cet équipement est aujourd’hui indispensable au consommateur. En 2013 les ventes en volume affichent une relative stabilité (-1%). Le prix moyen de ces appareils, en baisse régulière depuis plusieurs années, conduit à un recul du chiffre d’affaires de 2.4% en 2013.

L’offre produit continue d’évoluer vers plus de confort et de facilité d’usage alliés à des économies d’énergie en hausse. Ainsi l’année 2013 a vu la disparition de la classe A pour les lave-linge et lave-vaisselle, des exigences renforcées pour les sèche-linge : autant de mesures qui offrent aux consommateurs des produits plus performants et qui ont permis le basculement du marché sur les classes énergétiques supérieures. « Les études nous l’ont d’ailleurs montré : 89% des consommateurs veillent à mieux maîtriser leur consommation d’énergie» souligne Gilles Bonnin, Vice-Président du GIFAM.

L’innovation technique est transversale à l’ensemble des familles de produit : écrans de commande, technologie vapeur, table de cuisson à zone flexible, appareils de grandes capacités. Les produits se sont adaptés à l’évolution des foyers et des usages. Quant à l’encastrable, son poids relatif continue de progresser.

Petits appareils ménagers : les consommateurs disent oui à l’innovation
En 2013, ce marché, en croissance régulière depuis de nombreuses années, se valorise : son chiffre d’affaires progresse de 0.3% tandis que le volume de ses ventes est en légère contraction. « Ce succès, le petit électroménager le doit à la forte présence des marques, qui progressent davantage que la moyenne » précise Gérard Salommez, Président du GIFAM. La part des marques en petit électroménager reste très largement majoritaire. Ainsi 87% des appareils possédés en France sont des appareils de marquei.
Les tendances du fait maison et de l’équipement professionnel persistent. Les familles de produit plébiscitées par les consommateurs sont à nouveau celles où l’innovation est fortement présente. Les appareils de préparation culinaire enregistrent une croissance en valeur de 9.3% : des produits à forte valeur ajoutée, tels que les kitchen machines qui sont en progression de 37% ! Dans l’univers de la beauté bien être (+3.2%), les tondeuses à barbe sont en hausse de 15%, les tondeuses bikini de 10%. Si l’entretien des sols croît de 2.7%, les aspirateurs balais affichent cette année encore une forte croissance de 40%. Alors que le petit-déjeuner est en recul de 4.4%, les marques du GIFAM sont en croissance (+6% pour les cafetières expresso, +2.1% pour les cafetières filtre et +3.1% pour les grille-pain).

2014 : une profession en mutation qui reste engagée en faveur de l’environnement et du consommateur
Après un mois de décembre et janvier positifs pour les adhérents du GIFAM, la sortie de récession semble se confirmer même si la reprise s’annonce lente. Parallèlement, fabricants et distributeurs vivent des mutations importantes et 2014 sera assurément une année charnière.
La profession continue à s’engager pour promouvoir une consommation responsable et le développement d’une filière respectueuse de l’environnement. Elle s’investit dans des initiatives facilitant la réparation des produits et sensibilise le consommateur à l’entretien des appareils.