Réfrigérateurs & congélateurs : toujours plus performants !

A compter du 1er juillet 2014, les exigences de l’étiquette énergie montent encore d’un cran pour les réfrigérateurs et les congélateurs. A la clé, des appareils encore plus économes en électricité pour ces indispensables compagnons de notre quotidien, qui fonctionnent 24h/24.

Des appareils plus économes en énergie

•  Après de multiples évolutions de la réglementation, ce sont cette fois les conditions d’accès à la classe A+ qui deviennent plus contraignantes avec un indice d’efficacité énergétique qui passe de 44 à 42.

Réfrigérateurs et congélateurs : des produits précurseurs et innovants


Réfrigérateurs et congélateurs ont été les premiers à arborer l’étiquette énergie dès 1995 avec la première directive européenne sur l'affichage de la consommation d'énergie. Sous cette impulsion, les industriels de l'électroménager ont travaillé depuis cette date à diminuer la consommation énergétique des appareils.


Retour sur les évolutions majeures qui ont jalonné ces 20 dernières années :
  Entre 1996 et 2000, la consommation électrique des appareils de froid baisse en moyenne d’un tiers.
•  En 2000, seuls les appareils de froid de classes d’efficacité énergétique A, B, et C sont autorisés à la vente.
  En 2004, un nouveau pas est franchi avec l'arrivée de catégories supérieures A+ et A++ : soit une diminution de la consommation d’énergie qui peut atteindre 40 % par rapport à la catégorie A. 
  Fin 2011 : adoption d’une nouvelle étiquette énergie rééchelonnée entre A+++ et D. Le niveau sonore est ajouté sur l’étiquette et devient un des critères de comparaison entre les produits.
  Juillet 2012 : la classe A disparaît. L’offre produits porte désormais sur les appareils les plus performants et les moins énergivores correspondant aux classes A+, A++ et A+++.
•  Juillet 2013 : Retour automatique à la température de réglage initiale dans un délai maximal de 72h après activation de la fonction congélation rapide.

A télécharger

2014_07_CP_Etiquette_Energie_froid.pdf - 445 téléchargements