UNE INDUSTRIE RESPONSABLE

Depuis de nombreuses années, notre profession s’engage résolument dans l’économie circulaire. Cet engagement se traduit concrètement au travers d’initiatives visant à prévenir et réduire les déchets, renforcer l’information du consommateur lors de ses achats et de l’entretien de ses appareils, encourager la réparation, le réemploi et finalement le recyclage des appareils.

UNE INDUSTRIE RESPONSABLE

Depuis le 1er mars 2015, l’affichage de la durée de disponibilité des pièces détachées est obligatoire. Cette information est transmise par le fabricant au vendeur, qui doit la communiquer au consommateur avant son achat, qu’il soit en ligne ou en magasin.

Le Gifam a apporté tout son soutien à l’introduction de cette disposition législative : c’est un moyen supplémentaire pour le consommateur de l’éclairer dans ses achats et de l’informer sur la réparabilité des produits.

Les adhérents du Gifam ont souhaité aller plus loin en élaborant deux tableaux qui indiquent pour les principales marques de gros et de petit électroménager les durées de disponibilité des pièces détachées.

L’étiquette énergie

Qu’est-ce que l’étiquette énergie ?

L’étiquette énergie est un outil d’information. Elle comprend des éléments sur :

  • L’efficacité énergétique du produit exprimée sur une échelle alphabétique ;
  • Les caractéristiques premières de l’appareil (volume de stockage des denrées fraîches, performance de lavage, d’essorage, nombre de couverts ou encore niveau sonore…).

Elle permet donc de bien choisir ses appareils électroménagers !

Focus sur la nouvelle étiquette énergie

À compter du mois de mars 2021, une nouvelle étiquette énergie fera son apparition sur les appareils de froid (réfrigérateur, congélateur, appareil combiné) et de lavage (lave-linge, lavante-séchante, lave-vaisselle)

Parmi les principales nouveautés, l’étiquette énergie nouvelle génération classera désormais les produits sur une échelle d’efficacité énergétique de A à G. Les classes A+++, A++ et A+ disparaissent.

Les classes A et B vont alors constituer de nouveaux objectifs à atteindre en matière de réduction des consommations d’énergie.

Autres nouveautés : la mention d’un QR Code permettant d’accéder à la base de données européeenne EPREL (European Product Database for Energy Labelling) qui recense l’ensemble des caractéristiques techniques des produits et l’affichage des classes de perception sonore sur une échelle de A à D.

La période transitoire

Lors de la période de transition (1er novembre 2020 – 28 février 2021), il sera possible pour les consommateurs de découvrir dans leurs appareils de Froid et de Lavage les deux étiquette énergie. Celle actuelle, qui sera visible en magasin ou sur le site marchand, et la nouvelle qui sera en vigueur à partir du mois de mars 2021.

Un changement déroutant

En observant ces deux étiquettes énergie, il est fort probable que le produit soit classé plus bas sur la nouvelle échelle de l’étiquette énergie. Cela est tout à fait logique : le classement sur une échelle de A à G sera simplement plus exigeant. Les appareils actuellement disponibles sur le marché constituent déjà  un concentré d’innovations et de technologies.

Réviser l’étiquette énergie, ce n’est pas réviser la qualité du produit mais au contraire encourager l’innovation !

S’informer sur l’évolution de l’étiquette énergie

UNE INDUSTRIE RESPONSABLE

Tous les appareils électroménagers et de thermique peuvent être recyclés ! Trouvez ici votre point de collecte le plus proche.

Pourquoi recycler ?

En recyclant, vous préservez l’environnement puisque les substances contenues dans les appareils sont extraites en toute sécurité et éliminées selon des normes environnementales strictes.

En recyclant, vous donnez également une seconde vie à vos produits et économisez de nouvelles ressources puisqu’ils peuvent être réutilisés dans la fabrication de nouveaux produits. Par exemple, les métaux ferreux récupérés peuvent servir à la réalisation d’armatures métalliques utilisées dans le secteur de la construction. Les plastiques et l’aluminium sont recyclés dans la fabrication de pièces automobiles. Le cuivre, quant à lui, est affiné pour éliminer les impuretés qu’il contient, pour servir ensuite à la fabrication de nouveaux moteurs ou de nouveaux câbles électriques.

En recyclant, vous agissez aussi sur l’emploi en France puisque le recyclage des appareils électriques et électroniques génère 7000 emplois sur le territoire, dont 1800 en insertion.

Le saviez-vous ?

À l’achat d’un appareil neuf, le consommateur paye une « éco-participation » : elle correspond exactement aux coûts de collecte, de réemploi, de dépollution et de recyclage d’un appareil usagé équivalent. Son montant varie selon le produit et le type de traitement qu’il nécessite.

Cette éco-participation est ensuite versée à un éco-organisme agréé par l’État tels qu’Ecosystem ou encore Ecologic. Ces éco-organismes prennent ensuite en charge les appareils usagés pour les dépolluer et les recycler.

L’engagement des adhérents du Gifam en faveur du recyclage de leurs appareils

Les fabricants, avec les distributeurs, se sont engagés pour un recyclage de qualité avec dépollution complète et maximisation de la récupération des matières premières. Avec la création de l’éco-organisme Ecosystem, nous participons depuis 1997 à la construction d’une filière de collecte et de traitement des appareils électriques et électroniques en fin de vie.

Nous avons comme ambition que la filière française de traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) soit la filière de référence en Europe pour son excellence du point de vue de la dépollution et du recyclage. C’est une économie complète que nous avons développée au travers de cette filière de recyclage des DEEE qui représente 7000 emplois sur le territoire.

QUE DEVIENNENT LES APPAREILS USAGÉS CONFIÉS À ECOSYSTEM ?

Cliquez sur chaque appareil pour savoir ce qu’il devient une fois confié à Ecosystem