Choisir sa sorbetière : objectif coup de frais !

Parmi les modèles de sorbetières, il est parfois difficile de choisir l’appareil adapté. Alors que la France s’apprête à subir un nouveau coup de chaud, on vous livre tous nos conseils pour trouver le compagnon idéal pour des glaces fait-maison !

Les sorbetières à froid autonome ou turbines à glace

Considérées comme des machines semi-professionnelles, les turbines à glace possèdent un groupe réfrigérant autonome. Elles peuvent donc être utilisées immédiatement et l’on peut y préparer plusieurs glaces à la suite. Les turbines à glace, dotées d’un système complexe et de haute qualité, sont logiquement assez onéreuses.

Les sorbetières à accumulateur de froid

Moins chères, les sorbetières à accumulateur de froid sont les plus courantes sur le marché. Avec ce type de sorbetière, vous devez placer dans votre congélateur soit une cuve soit un disque pour accumuler le froid nécessaire à la préparation de la glace. C’est une fois seulement le froid accumulé qu’il est possible d’utiliser l’appareil.
A la différence de la turbine à glace, la sorbetière à accumulateur de froid nécessite donc un temps de mise en service assez long qui varie entre 10 et 12 heures.

Comment choisir entre les deux ?

Si vous êtes un passionné de crèmes glacées et que vous ne pouvez pas attendre, préférez la turbine à glace. Si votre production de glaces est plus restreinte et que votre congélateur est assez grand, choisissez plutôt la solution de la sorbetière avec cuve. Si vous en avez la place, rangez directement votre cuve dans le congélateur ainsi, quand l’envie d’une glace vous prend, vous pouvez l’utiliser sans attendre. Enfin pour ceux qui n’ont que peu d’espace dans le congélateur, optez pour la sorbetière avec disque accumulateur.

Sachez enfin que certaines kitchen machines proposent leur propre accessoire sorbetière. Si vous en possédez une, vérifiez dans ce cas si elle ne dispose pas d’une cuve sorbetière ainsi vous gagnerez de la place !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *