Catégorie pour toutes les actualités, communiqués de presse compris

Déployé notamment sur les lave-linge hublot* depuis le 1er janvier 2021, l’indice de réparabilité indique aux consommateurs le niveau de réparabilité de l’appareil grâce à une note allant de 0 à 10. Ce dispositif prévu par la loi Antigaspillage et pour une économie Circulaire (AGEC) a pour ambition d’inciter les consommateurs à choisir des équipements réparables en introduisant ce nouvel outil de comparaison au moment de l’achat.

Avec près de deux ans d’existence, les marques ont voulu renforcer leurs engagements en faveur de l’information du consommateur et de la réparabilité.

Une plateforme pour renforcer l’information du consommateur

Afin de réunir en un seul endroit les indices de réparabilité des produits qui y sont soumis, les marques d’électroménager réunies au sein du Gifam, en collaboration avec Agoragroup, le spécialiste IT de la gestion la vente de pièces détachées aux réparateurs, ont lancé le 19 octobre dernier une toute nouvelle plateforme consacrée à l’indice de réparabilité : « monindicedereparabilite.fr ». Destinée à la fois aux consommateurs et aux professionnels du secteur (fabricants et distributeurs) ce site a pour objectif de recenser l’ensemble des indices de réparabilité des produits concernés.

Avec cette plateforme, les consommateurs pourront rechercher en un clic les indices de réparabilité et le détail de son calcul par marque ou référence produit avant tout achat.

Cette plateforme permettra également aux distributeurs – dont les cuisinistes- de se connecter gratuitement pour pouvoir obtenir les indices de réparabilité et les paramètres le constituant.

Evolutive, cette plateforme pourra à terme s’enrichir de nouveaux indicateurs, comme l’étiquette énergie ou encore l’indice de durabilité à partir de 2024.

De nouveaux appareils concernés par l’indice

Autre nouveauté de cet automne, l’indice de réparabilité est étendu à de nouveaux produits. A compter du 4 novembre prochain, l’indice de réparabilité sera ainsi désormais affiché en ligne et en magasin pour les lave-linge top, les aspirateurs et les lave-vaisselle et les nettoyeurs haute pression.  Une nouvelle avancée pour le consommateur qui pourra désormais comparer la réparabilité de nouveaux produits au moment de l’achat.

Vers un indice de durabilité

Enfin, les travaux vers un indice de durabilité ont été entamés au printemps 2022 et se poursuivent.  Le Gifam copilote actuellement les groupes de travail pour la création de ce nouvel indice, qui concernera dans un premier temps les produits pilotes de l’indice de réparabilité (lave-linge hublot, smartphone, ordinateur portable, tondeuse à gazon et télévision), à partir de 2024. Comme pour l’indice de réparabilité, toutes les parties prenantes et notamment les fabricants et distributeurs s’investissent particulièrement pour que l’information à destination du consommateur soit juste et pertinente.

 

Depuis le 1er janvier 2021, conformément à la loi antigaspillage pour une économie circulaire (AGEC), cinq produits pilotes sont soumis à l’indice de réparabilité, un outil visant à transmettre au consommateur une meilleure information sur le caractère réparable de ses achats. Alors que cet indice s’étendra dès le 4 novembre à de nouvelles catégories de produits, le Gifam, Groupement des marques d’appareils pour la maison, s’est associé à Agoragroup, acteur majeur de l’IT au service de la réparation, pour créer une plateforme d’information de référence recensant l’ensemble des appareils soumis à l’indice de réparabilité.

L’indice de réparabilité : un nouvel outil pour informer le consommateur du caractère réparable de son appareil

Mis en place il y a près de deux ans, l’indice de réparabilité est un dispositif ambitieux et unique à l’échelle mondiale, issu d’un travail collaboratif initié en 2018 par les pouvoirs publics et associant les parties prenantes : fabricants, ONG, associations de consommateurs, réparateurs et acteurs de la distribution. Depuis le 1er janvier 2021, il est obligatoire pour cinq catégories d’appareils : les lave-linge à hublot, les smartphones, les PC portables, les téléviseurs et les tondeuses. Son objectif : attribuer à chaque appareil issu de ces catégories une note sur 10 indiquant leur caractère plus ou moins réparable.

Aujourd’hui, l’indice de réparabilité constitue un outil fiable et efficace pour améliorer l’information délivrée aux consommateurs et faire émerger des appareils de plus en plus réparables. A partir du 4 novembre 2022 il s’étendra à de nouveaux produits :   les lave-linge top, lave-vaisselle, aspirateurs (filaire, non filaire et robot) et nettoyeurs haute-pression. A terme, l’indice de réparabilité évoluera vers un indice de durabilité, incluant des paramètres supplémentaires.

Une nouvelle plateforme de référence pour s’informer sur les appareils soumis à l’indice de réparabilité

Engagés sur les enjeux de sensibilisation des consommateurs à la réparabilité et la durabilité des appareils depuis de longues années, les fabricants d’électroménager ont souhaité aller encore plus loin dans leur démarche en lançant une plateforme d’information dédiée au dispositif, accessible à l’adresse : www.monindicedereparabilite.fr

Pensée pour devenir un outil de référence tant pour les consommateurs que pour les distributeurs, cette plateforme vise à répertorier au sein d’un espace unique les catégories d’appareils et références soumises à l’indice de réparabilité (incluant les appareils hors électroménager), afin de clarifier l’information transmise aux consommateurs avant leur achat. Son architecture et son fonctionnement ont été pensés pour proposer une vue exhaustive des notes attribuées à chacun des appareils concernés. L’information dispensée sera impartiale, sans classement ou mise en avant arbitraire des produits, afin que le consommateur puisse faire son choix en disposant d’informations complètes.

Concrètement, les utilisateurs pourront se rendre sur le site monindicedereparabilite.fr, entrer la catégorie, la marque et la référence du produit pour obtenir l’ensemble de ses caractéristiques.

Cette plateforme a par ailleurs vocation à être évolutive : les indices déjà calculés pourront être mis à jour et elle pourra également évoluer en fonction des obligations légales autour de l’indice de réparabilité.

« Pour assurer le succès de l’indice de réparabilité et sa compréhension, il nous semble indispensable que les consommateurs aient une vision exhaustive de l’ensemble des produits qui y sont soumis.  C’est ce que nous avons voulu proposer à travers www.monindicedereparabilite.fr » commente Véronique Denise, Présidente du Gifam.

Un site conçu par un acteur majeur de l’IT au service de la réparation

Né sous l’impulsion des marques d’électroménager, monindicedereparabilite.fr a été entièrement créé par Agoragroup, spécialiste de l’ingénierie IT de la gestion du service après-vente et de la réparation des biens de consommation.

Partenaire historique des fabricants, Agoragroup est en contact quotidien avec les acteurs de la chaine à travers son expertise IT en matière de gestion du SAV. La société gère notamment 8 millions de commandes de pièces détachées par an et accompagne 2 millions de consommateurs chaque année.

Garant de l’exhaustivité, de la fiabilité et de l’impartialité de la plateforme, il assurera le contact direct avec les fabricants – qui proactivement soumettront leur note et les paramètres de l’indice – la maintenance et l’évolution technique du site.

Une démarche dans la droite ligne des engagements du Gifam en faveur de la réparation

monindicedereparabilite.fr s’inscrit dans la continuité des initiatives menées par le Gifam pour sensibiliser les consommateurs avant, pendant et après l’achat de leurs appareils. Ainsi, le site vient compléter le panel d’outils mis à leur disposition pour s’informer à l’instar du baromètre sur la durée de vie des appareils, des guides pratiques sur l’entretien des appareils ou encore des données informatives portant sur la durée de disponibilité des pièces détachées des appareils de GEM et de PEM.

Le Gifam encourage plus largement les consommateurs à la réparation, au réemploi et au recyclage de leurs appareils électroménagers. Il a participé activement aux groupes de travail sur l’indice de réparabilité et contribue activement aux travaux concernant le futur indice de durabilité.

 

Retour Espace Presse

Retrouvez l’édition spéciale du magazine des 70 produits remarquables à découvrir et à prescrire ! A l’occasion de l’ouverture du salon Idéobain qui se déroulera à Porte de Versailles pour son grand retour, retrouvez le palmarès des salles de bains remarquables 2022 et le magazine réalisé par Sdbpro.fr.

AFISB – Hall 2.2 Stand G-50

Télécharger l’édition spéciale « Salle de Bains remarquables  – 70 produits à découvrir et à prescrire »

Épisode 1 – Les bons réflexes à adopter pour les appareils électriques de notre quotidien

Alors que la question énergétique est au coeur de l’actualité, Emmanuel Macron a appelé les Français à un effort collectif, pour atteindre une baisse de 10% de notre consommation d’énergie d’ici deux ans. L’objectif ? Tendre vers une plus grande sobriété énergétique et éviter les pénuries l’hiver prochain, dans un contexte de tensions sur le gaz et l’électricité à l’échelle européenne. Fort de son expertise en matière d’électroménager et de chauffage électrique, le Gifam, groupement des marques d’appareils pour la maison, livre ses bons conseils pour aider les Français à réduire leur consommation d’énergie à la maison.

A l’achat – choisir des appareils moins énergivores et adaptés à notre consommation
Privilégier des appareils moins énergivores grâce à l’étiquette énergie

Pour permettre aux consommateurs de faire un choix éclairé lors de l’achat d’appareils électroménagers, une nouvelle étiquette énergie plus exigeante a été mise en place en mars 2021 sur les appareils de froid (réfrigérateur, congélateur, appareil combiné, cave à vin) et de lavage (lave-vaisselle, lave-linge, lavante-séchante).
Visible en magasin comme sur les sites de ventes en ligne, cet outil de référence sert à mesurer la performance énergétique de nos appareils afin de les comparer entre eux plus facilement. Depuis 2021, l’échelle de classification énergétique, s’échelonne de A à G pour les appareils de froid (réfrigérateur, combiné, congélateur, cave à vin) et de lavage (lave-linge, lavante-séchante, lave-vaisselle) et comprend des informations clés sur chaque catégorie de produits.

A savoir :

  • Pour un lave-linge, changer d’une classe, c’est 12 à 13 % d’économie d’énergie1.
  • Un réfrigérateur classé C plutôt que F consomme 50 % moins d’énergie2.
  • Un four combiné (four + micro-onde à la fois), réduit le temps de cuisson des aliments et la consommation d’électricité de 66 à 75% versus un four traditionnel3.
  • Des plaques de cuisson par induction, qui permettent une économie d’électricité d’environ 20% par rapport aux surfaces vitrocéramiques et de 25% par rapport aux plaques de cuisson classiques, car les aliments commencent à chauffer beaucoup plus vite4.

Choisir des appareils adaptés à votre mode de vie

Avant d’acheter un appareil électroménager, en particulier le gros électroménager, il est indispensable de se poser les bonnes questions, pour faire un choix éclairé :

  • Optez pour un appareil adapté à la taille de votre famille ou au nombre de personnes vivant dans le foyer.
  • Regardez bien les fonctionnalités proposées, qui sont multiples aujourd’hui, afin de privilégier celui qui répondra le mieux à vos besoins.

A la maison – appliquer les écogestes

Une fois à la maison, l’entretien est un élément clé pour garantir un parfait état de marche de vos appareils électroménagers et éviter les déperditions d’énergie inutiles. Voici quelques conseils, par catégorie d’appareil, afin d’adopter les bons gestes au quotidien pour maîtriser sa consommatio

Le réfrigérateur

  • N’installez pas votre réfrigérateur, et plus généralement vos appareils de froid près d’une source de chaleur telle qu’un four, un radiateur, une plaque de cuisson, ou dans une zone trop exposée au soleil ! Ils pourraient monter en température et ainsi dépenser plus d’énergie pour maintenir la température idéale.
  • Ne laissez pas la porte ouverte trop longtemps et trop souvent.
  • Laissez refroidir vos préparations avant de les placer dans votre réfrigérateur.
  • Dépoussiérez au moins une fois par an la grille noire située au dos de votre appareil.
  • N’obstruez pas la grille d’aération si l’appareil est installé dans une cuisine intégrée.
  • Réglez la température de la zone froide entre 0°C et 4°C.

Le congélateur

  • Vérifiez l’étanchéité de votre congélateur en refermant la porte sur une feuille de papier et en essayant de la retirer. Si la feuille se retire facilement : le joint est à changer.
  • Dégivrez au moins 1 fois par an votre appareil. En effet, 5 mm de givre augmentent de 30% l’énergie consommée5.
  • Soyez doux avec votre appareil lorsque vous le dégivrez : privilégiez une raclette en plastique pour décoller la glace et respectez les précautions d’usage mentionnées
    dans la notice.

Le lave-vaisselle

  • Effectuez un cycle à vide à température maximale avec un produit dédié tous les 4 à 6 mois pour dégraisser et détartrer votre machine.
  • Ne rincez pas vos assiettes avant de les ranger dans votre lave-vaisselle, contentez-vous d’en retirer les principaux déchets.
  • Utilisez le programme « Eco » du lave-vaisselle, qui permet de réduire sa consommation d’énergie jusqu’à 45% par rapport au programme intensif.
  • Nettoyez régulièrement les filtres.
  • A savoir : 80% de l’énergie consommée par un lave-vaisselle sert à chauffer l’eau. Ainsi, moins il utilise d’eau, moins il consomme d’énergie7.

Le lave-linge

  • Privilégiez le cycle Eco (noté « Eco 40-60 sur les nouveaux lave-linge) plus long mais qui consomme moins d’énergie qu’un cycle normal.
  • Remplissez votre machine avec la bonne quantité de linge.
  • Quand le linge est peu sale, diminuez de quelques degrés la température de lavage, en respectant toutefois la nature du textile.
  • Comme pour le lave-vaisselle, effectuez un cycle à vide à température maximale avec un produit dédié tous les 4 à 6 mois.
  • A savoir : l’essorage dans le tambour du lave-linge (extraction mécanique de l’humidité) est 100 fois plus économe que le séchage dans le sèche-linge (extraction thermique)8.

Le four

  • Quand c’est possible, faites cuire plusieurs plats en même temps.
  • Enchainez deux cuissons en commençant par le plat qui nécessite la plus haute température.
  • Si l’appareil n’est pas programmable, l’arrêter 10 minutes avant la fin de la cuisson pour utiliser la chaleur résiduelle.
  • Si votre four le propose, suivez les cycles de cuisson programmés : plus économes en énergie, ils sont spécialement conçus pour les plats que vous souhaitez préparer.

La table de cuisson

  • Déposez le récipient sur la zone de cuisson avant de mettre celle-ci en fonctionnement pour ne pas consommer inutilement de l’énergie.
  • Couvrez autant que possible vos poêles et casseroles avec un couvercle pour permettre une montée en température plus rapide et un excellent maintient au chaud. En effet, mettre un couvercle sur une casserole pour faire bouillir de l’eau par exemple, permet de consommer 4 fois moins d’énergie.
    – Veillez à ce que le fond du récipient soit complètement lisse, plat et épais afin d’éviter une déperdition de chaleur.
    – Utilisez la zone de cuisson adaptée à la taille de votre casserole ou poêle.

 

Plus d’informations dans « Le guide des écogestes de la maison », gratuit et accessible en ligne

 

Retour Espace Presse

 

Rentrée scolaire 2022

Aujourd’hui c’est la rentrée scolaire pour de nombreux étudiants et écoliers. Mais pour bien la préparer retrouvez quelques astuces pour partir du bon pied !

  • Je prépare la table du petit-déjeuner

Avant toutes choses, une rentrée réussie passe par un bon petit-déjeuner. Certaines machines à café peuvent être programmées à l’avance, la veille par exemple. Pensez-y au moment de choisir votre prochaine cafetière ! Cette fonctionnalité peut s’avérer très utile pour gagner du temps le matin.
Pensez également aux bouilloires à température variables et machines à thé qui permettent de réaliser un thé à la perfection, rapidement et facilement.
Enfin, les grille-pain vous accompagnent pour des tartines croustillantes. Certains possèdent également la fonction décongélation, qui peut être utile le matin.

  • Je repasse ou défroisse ma tenue

Pour ne pas paniquer, je prépare la veille de la rentrée et surtout je la repasse à l’aide d’un fer à repasser, d’une centrale vapeur ou d’un défroisseur. Facile d’utilisation, ce dernier appareil peut également s’utiliser rapidement le matin par exemple sur une chemise froissée.
Si vous optez pour le fer ou la centrale vapeur, regardez l’étiquette de vos vêtements, elle donne des indications précieuses pour ne pas abimer vos vêtements :
– Un point : repassage au fer froid (110°C) – acrylique, nylon, acétate.
– Deux points : repassage au fer chaud (150°C) – polyester, laine.
– Trois points : repassage au fer très chaud (200°C) – coton, lin.

  • Je prends soin de ma coiffure / ma barbe
    Pour un brushing impeccable le jour de la rentrée, la brosse soufflante est un indispensable : elle sèche et stylise les cheveux en même temps. Vous pouvez également opter pour le fer à lisser pour dompter vos mèches rebelles ! Le revêtement céramique des brosses coiffantes a la propriété de protéger les cheveux en diffusant la chaleur de façon très homogène et apporte de la brillance aux cheveux.
    Pour messieurs, les rasoirs électriques rasent en douceur et vous permettent d’oser tous les styles ! Têtes rotatives ou à lames vibrantes, ils rasent de près et en douceur. Certains modèles peuvent même s’utiliser sous la douche, s’auto-nettoyer ou diffuser de la crème hydratante.
  • Je prépare à l’avance mes repas

Pour apporter vos repas le midi au travail ou simplement avoir le plaisir de rentrer et de n’avoir que les pieds à mettre sous la table, pensez à préparer en avance vos repas !
Pour vous aider dans la préparation, les robots culinaires sont vos meilleurs alliés : ils hachent, pétrissent et cuisent en un rien de temps vos préparation salées et sucrées. Autre astuce, les multicuiseurs permettent de cuire plus rapidement et facilement les aliments et même de programmer la cuisson.
Enfin, certains fours possèdent des fonctions de cuisson pré-enregistrés qui permettent de cuire à la perfection et simplement vos petits plats. Pensez-y pour gagner du temps et également économiser de l’énergie.

  • Je prépare un espace propre et rangé

Avec un aspirateur-robot fini la corvée de ménage : tout est nettoyé en un clin d’œil et sans effort. Enfin les aspirateurs laveur lavent et nettoient à la fois toutes les surfaces : un gain de temps assuré au quotidien !

  • L’astuce en plus pour les petits espaces : optez pour des appareils silencieux !

Si vous êtes étudiant et vivez dans un studio ou des parents soucieux de la tranquillité de leurs enfants lorsqu’ils font leurs devoirs, pensez à regarder le volume sonore de vos appareils ! Pour les appareils de froid (réfrigérateurs, congélateurs, appareils combinés et caves à vin)  et de lavage (lave-linge, lave-vaisselle et lavante-séchante) , il suffit de regarder la classe de perception sonore sur l’étiquette énergie. Cet indicateur classe l’appareil sur une échelle de A à D et mentionne son volume sonore en décibels. Plus l’appareil tend vers le A, plus celui-ci est silencieux.

Bonne rentrée à toutes et tous !

Etiquette énergie
La loi Climat et Résilience

Issue de la Convention Citoyenne pour le Climat, la Loi Climat et Résilience a été promulguée en août 2021, avec pour objectif de « faire entrer l’écologie dans la vie des Français ». De cette initiative a émergé la volonté de réguler la publicité afin de promouvoir des produits et des modes de consommation plus responsables. À ce titre, de nouvelles dispositions en la matière impactent notamment le secteur de l’électroménager.

Focus sur l’obligation de déclaration des entreprises

Les nouvelles réglementations en matière de publicité inscrites dans la loi Climat et Résilience obligent désormais les importateurs, distributeurs, metteurs sur le marché qui réalisent des dépenses publicitaires égales ou supérieures à 100 000€ par an et dont les communications commerciales concernent les produits soumis à l’étiquette énergie à se déclarer sur la plateforme numérique www.publicite-responsable.ecologie.gouv.fr.

Pour le secteur de l’électroménager, les appareils de cuisson (fours, hottes), de froid (cave à vin, réfrigérateurs, congélateurs, combinés) et de lavage (lave-linge, lave-vaisselle, lavante séchante, sèche-linge) faisant l’objet de publicités sont ainsi concernés.

Zoom sur le contrat climat

Autre élément, les entreprises peuvent si elles le souhaitent déclarer des « contrats climats ». Ils permettent aux organisations de valoriser leurs engagements, leurs actions réalisées dans le cadre de communications commerciales en faveur de pratiques plus responsables.

Ces contrats, réalisés proactivement peuvent être faits par toutes les entreprises, quels que soient les montants publicitaires ou les produits et services dont elles font la promotion. Par ailleurs, il est tout à fait possible pour une entreprise d’en rédiger plusieurs.

Ainsi, une entreprise qui fait la promotion de produits réparables et durables pourra par exemple le valoriser au sein de son contrat climat.

Quand et comment se passe la déclaration ?

Pour cette première année, les entreprises et organisations concernées par ce dispositif avaient au plus tard jusqu’au 30 juin 2022 pour se déclarer sur la plateforme www.publicite-responsable.ecologie.gouv.fr  et déposer leur contrat climat. Les entreprises qui ont déposé un contrat dans ces délais auront la possibilité s’ils le souhaitent de le faire évoluer d’ici le 31 décembre 2022.

Celles qui n’auraient pas eu la possibilité de déposer un contrat climat cette année pourront le faire à compter de 2023.

Le 15 juillet 2022, les pouvoirs publics publieront la liste des entreprises qui devaient se déclarer et qui ne l’ont pas fait, des entreprises ayant souscrit ou non à un contrat climat mais également des entreprises qui n’étaient pas obligées de se déclarer et qui ont souscrit à un contrat climat.

Quelles sont les sanctions ?

En cas de non-déclaration sur la plateforme numérique, les entreprises concernées risquent une amende administrative pouvant aller jusqu’à 30 000 euros.

 

À lire également :

La crise sanitaire de 2020 a profondément affecté les comportements des consommateurs. Pour comprendre et mesurer l’impact de cette crise, le Gifam a lancé dès juillet 2020 le baromètre « Trajectoires ». Avec ce baromètre, l’ambition était d’analyser sur le long terme et plusieurs fois par an, les conséquences de la crise sanitaire sur les comportements de consommation des Français et d’analyser les profils de consommateurs sous l’angle de l’écoresponsabilité. Force est de constater que la crise sanitaire, mais également les autres crises qui se sont greffées depuis (économiques, géopolitiques…), ont eu un impact concret sur le secteur de la maison et de l’électroménager.

Se recentrer sur l’intérieur

Preuve de cette évolution des comportements, depuis 2020, les Français ont ressenti le besoin de réinvestir leur intérieur en redonnant une place de choix aux appareils électroménagers. Ainsi, ce secteur a bénéficié d’une année 2021 exceptionnelle avec une croissance historique de +10,8 %* pour le gros électroménager (GEM) et +2,9%* en Petit Electroménager (PEM).

Le temps passé chez soi, l’usage plus fréquent des appareils et les mouvements de population (déménagements, achats de résidences secondaires…) ont ainsi boosté les ventes d’équipements.

L’univers de la cuisine, au travers des projets de cuisine équipée, a particulièrement bénéficié au secteur électroménager. Fin 2021, 69% des Français interrogés déclaraient avoir une cuisine équipée, un chiffre en hausse de +5 points en un an. Naturellement, le marché de la cuisson a été la catégorie la plus porteuse avec +13,2%* d’augmentation en valeur. L’ensemble des éléments intégrables comme les tables de cuisson (+15,7%*), les fours (+13,0%*) ou les hottes aspirantes (+12,7%*) ont été en très forte croissance et ont pleinement bénéficié de l’attrait des Français pour les cuisines équipées.

Côté PEM, le succès d’appareils comme la machine à café avec broyeur intégré (+45,8 %*) révèle l’envie croissante des consommateurs de se faire plaisir et d’améliorer constamment les équipements de leur logement. Ces appareils séduisent également pour leur caractère vertueux qui permet de limiter les déchets et de choisir ses grains de café selon ses préférences.

Les perspectives pour l’avenir

Face à l’incertitude qui pèse sur nos marchés, difficile de prévoir des tendances pour 2022.  L’inflation, les difficultés d’approvisionnement et le fort historique pourraient ralentir la dynamique actuelle. Néanmoins les appareils électroménagers semblent être essentiels pour les Français : 95%** estiment en effet que l’électroménager fait partie de leur confort au quotidien.

Enfin, les projets de cuisine équipée pourraient, dynamiser les ventes : fin 2021, 22% des Français avaient un projet pour 2022 dont 4% étaient des décisions fermes **.

Rendez-vous donc en 2023 !

 

Vous souhaitez souscrire à l’étude Trajectoires ? Contactez Laurent COURS, Directeur de Gifam Insights et Émilie PIN, Responsable Statistiques et Études du Gifam.

 

* Données en valeur – Source : GfK Market Intelligence

** Source : Trajectoires, le baromètre du Gifam

À lire également :

X-Ô de Rowenta, lauréat du « Prix Gifam de la Consommation Responsable » à la Foire de Paris

Paris, le 28 avril 2022 – Fidèle à sa démarche d’accompagnement du consommateur dans l’utilisation et l’entretien plus responsable de ses appareils, le Gifam – groupement des marques d’appareils pour la maison –
dévoile le lauréat du « Prix Gifam de la Consommation Responsable ». Décerné à X-Ô de Rowenta pour son caractère innovant et respectueux de l’environnement, il a été remis ce jour, dans le cadre du Grand Prix de l’Innovation (GPI) Électroménager de la Foire de Paris.

 

Retour Espace Presse

 

Nouvelle étiquette énergie sur les appareils de froid et de lavage : le Gifam dresse un premier bilan un an après sa révision

Paris, le 21 avril 2022 – La 3e génération de l’étiquette énergie est apposée, depuis le 1er mars 2021, sur les appareils de froid et de lavage. Elle devrait s’étendre aux sèche-linge en 2022 puis aux fours et hottes de cuisine en 2024.

 

Retour Espace Presse

 

Foire de Paris 2022 : Le Gifam investit la Foire de Paris pour promouvoir une consommation responsable des appareils électroménagers

Paris, le 19 avril 2022 – Le Gifam, le groupement des marques d’appareils pour la maison, s’engage à nouveau pour la consommation responsable à la Foire de Paris, qui se tiendra cette année du 28 avril au 9 mai 2022. Sur cette 116e édition, le Gifam remettra le prix Gifam de la consommation responsable récompensant le produit électroménager le plus innovant en matière d’impact environnemental et animera plusieurs conférences pour aider les consommateurs à mieux utiliser leurs appareils électroménagers.

 

Retour Espace Presse