Si l’étiquette énergie est devenue au fil du temps un outil essentiel dans le choix des appareils électroménagers – elle impacte notamment le choix final de 94% des Français au moment de l’achat d’appareils de gros électroménagers (source : étude Gifam Insights sur l’achat écoresponsable) – un nouvel indicateur, est récemment apparu en magasin et sur les sites de E-commerce. Retour sur ce nouveau dispositif.
Un indice pour renforcer l’information du consommateur

Déployé notamment sur les lave-linge hublot* depuis le 1er janvier 2021, l’indice de réparabilité indique aux consommateurs le niveau de réparabilité de l’appareil grâce à une note allant de 0 à 10. Ce dispositif prévu par la loi Antigaspillage et pour une Economie Circulaire (AGEC) a pour ambition d’inciter les consommateurs à choisir des équipements réparables en introduisant ce nouvel outil de comparaison au moment de l’achat.

Créé par les pouvoirs publics en collaboration et concertation avec l’ensemble des acteurs de la filière (fabricants, distributeurs, acteurs de la réparation, associations de consommateurs et environnementales…), l’indice de réparabilité a été déployé tout au long de l’année 2021 auprès des différents réseaux de distribution (GSS, cuisinistes…). Cet indice doit être calculé par le fabricant qui le transmet ensuite auprès du vendeur. Que ce soit en magasin ou sur leurs sites internet, les vendeurs distributeurs ont ensuite l’obligation d’afficher l’indice de réparabilité au consommateur, au moment de l’achat et à proximité du prix.

 5 critères pour calculer la note

Pour élaborer cette note, 5 critères ont été retenus :

  • La disponibilité de la documentation
  • La démontabilité et l’accès aux pièces (fixations, outils nécessaires)
  • La durée de disponibilité des pièces détachées
  • Le prix des pièces détachées
  • Un critère spécifique à chaque produit. Pour le lave-linge, il s’agit de la présence d’un compteur d’usage, de l’assistance à distance et de la mise à jour du logiciel.
 Quel bilan dresser après un an de mise en œuvre ?

Après un an de mise en œuvre, près de 1000 références ont été calculées et transmises aux revendeurs et distributeurs sur les seuls lave-linge hublot. A date, les lave-linge des fabricants adhérents au Gifam ont obtenu une moyenne de 7,2 sur 10 avec des notes variant de 5,1 à 8,8 sur 10, permettant ainsi une bonne comparaison des produits entre eux.

Et pour l’avenir ?

L’indice de réparabilité sera déployé à l’automne prochain sur les lave-linge top, les lave-vaisselle et aspirateurs filaires, non filaires et robot.  En 2024 la loi prévoit de compléter ou de remplacer cet indice de réparabilité par un indice de durabilité. Les travaux sont actuellement en cours quant à son élaboration. Comme pour l’indice de réparabilité, toutes les parties prenantes et notamment les fabricants et distributeurs s’investissent particulièrement pour que l’information à destination du consommateur soit juste et pertinente.

 

* Le dispositif concerne également d’autres appareils : ordinateur, smartphone, télévision et tondeuse à gazon.

A lire également :
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.