Prix Gifam 2023

Décerné ce jour dans le cadre du Grand Prix de l’Innovation de la Foire de Paris, ce prix récompense les produits innovants à faible impact environnemental, durables et recyclables. Cette année le lauréat est le robot pâtissier artisan 6.6L à bol relevable de KitchenAid

 

Fidèle à sa démarche d’accompagnement du consommateur dans l’utilisation et l’entretien plus responsable de ses appareils, le Gifam – groupement des marques d’appareils pour la maison –
dévoile le lauréat du « Prix Gifam de la Consommation Responsable ». Décerné au robot pâtissier artisan de 6,6L de KitchenAid pour son caractère innovant, économe en énergie et durable il a été remis, ce jour, dans le cadre du Grand Prix de l’Innovation (GPI) Électroménager de la Foire de Paris.

 

Le robot pâtissier artisan 6.6L à bol relevable de KitchenAid lauréat du « Prix Gifam de la Consommation Responsable »

« Le jury a souhaité récompenser un produit novateur, efficace et polyvalent qui satisfait pleinement les besoins des consommateurs. Cette distinction est l’opportunité de saluer l’engagement des fabricants électroménagers et leurs efforts constants en matière d’innovation, visant à offrir des produits toujours performants et durables. » Camille Beurdeley, Déléguée Générale du Gifam.

 

Le robot pâtissier artisan 6.6L à bol relevable de KitchenAid

La version revisitée du robot pâtissier multifonction Artisan à bol relevable 6,6L est l’appareil idéal pour régaler de nombreux convives, faire du batch cooking ou préparer son pain maison. Il est doté de 11 vitesses de démarrage dont une vitesse de démarrage progressive et présente une nouvelle vitesse d’incorporation lente pour plus de contrôle et de précision. Le robot pâtissier multifonction a été pensé pour être l’outil culinaire le plus polyvalent. Econome en énergie, il promeut la consommation responsable et bénéfice d’une garantie produit de 5 ans et d’une réparabilité de 15 ans.

À propos du « Prix Gifam de la Consommation Responsable »

Ainsi, après délibération, le jury a récompensé, au regard de critères environnementaux conçus par les experts du Gifam, le produit le plus performant parmi les 13 participants au GPI Electroménager,

  • Critère #1 – respect de l’environnement : éco-conception du produit, niveau de consommation d’énergie de l’appareil ;
  • Critère #2 – durabilité : durée d’utilisation prolongée, disponibilité et accessibilité des pièces détachées, démontabilité, facilité d’entretien de l’appareil ;
  • Critère #3 – recyclabilité : qualités spécifiques facilitant le recyclage et la recyclabilité de l’appareil.

Le Prix Gifam de la Consommation Responsable est l’une des actions déployées par le Gifam pour mettre en lumière les innovations et engagements des fabricants en matière d’économie circulaire à l’image du déploiement de la nouvelle étiquette énergie et des outils pédagogiques mis en place pour promouvoir l’entretien et la réparation des appareils électroménager, comme l’indice de réparabilité.

 

Retour Espace Presse

2022, une année de rééquilibrage pour le marché de l’électroménager

Paris, le 14 février 2023 – Le Gifam, groupement des marques d’appareils pour la maison, a présenté aujourd’hui le bilan 2022 du secteur électroménager français.Le secteur de l’électroménager a connu un rééquilibrage en 2022, retrouvant des niveaux de ventes comparables à ceux de 2019 (dernière année avant crises), et même en croissance. Dans un contexte économique incertain et alors que la tendance est à la sobriété, le marché est davantage marqué par un renouvellement des appareils que par de nouvelles acquisitions, qui étaient en hausse les années précédentes. Après deux années exceptionnelles, stimulées par un recentrage des Français sur l’univers de la maison, ceux-ci se tournent vers des produits innovants, performants et économes en énergie.

 

Retour Espace Presse

 

Les bons réflexes à adopter avec ses appareils de chauffage électrique

Paris, le 6 décembre 2022 – Alors que la question énergétique est au cœur de l’actualité, Emmanuel Macron a appelé les Français à un effort collectif, pour atteindre une baisse de 10% de notre consommation d’énergie d’ici deux ans. Pour se chauffer, le gouvernement a d’ailleurs préconisé de limiter la température à 19°C. L’objectif ? Tendre vers une plus grande sobriété énergétique et éviter les pénuries cet hiver, dans un contexte de tensions sur le gaz et l’électricité à l’échelle européenne. Fort de son expertise en matière d’électroménager et de chauffage électrique, le Gifam, groupement des marques d’appareils pour la maison, livre ses bons conseils pour aider les Français à réduire leur consommation d’énergie à la maison.

 

Retour Espace Presse

 

Depuis le 1er janvier 2021, conformément à la loi antigaspillage pour une économie circulaire (AGEC), cinq produits pilotes sont soumis à l’indice de réparabilité, un outil visant à transmettre au consommateur une meilleure information sur le caractère réparable de ses achats. Alors que cet indice s’étendra dès le 4 novembre à de nouvelles catégories de produits, le Gifam, Groupement des marques d’appareils pour la maison, s’est associé à Agoragroup, acteur majeur de l’IT au service de la réparation, pour créer une plateforme d’information de référence recensant l’ensemble des appareils soumis à l’indice de réparabilité.

L’indice de réparabilité : un nouvel outil pour informer le consommateur du caractère réparable de son appareil

Mis en place il y a près de deux ans, l’indice de réparabilité est un dispositif ambitieux et unique à l’échelle mondiale, issu d’un travail collaboratif initié en 2018 par les pouvoirs publics et associant les parties prenantes : fabricants, ONG, associations de consommateurs, réparateurs et acteurs de la distribution. Depuis le 1er janvier 2021, il est obligatoire pour cinq catégories d’appareils : les lave-linge à hublot, les smartphones, les PC portables, les téléviseurs et les tondeuses. Son objectif : attribuer à chaque appareil issu de ces catégories une note sur 10 indiquant leur caractère plus ou moins réparable.

Aujourd’hui, l’indice de réparabilité constitue un outil fiable et efficace pour améliorer l’information délivrée aux consommateurs et faire émerger des appareils de plus en plus réparables. A partir du 4 novembre 2022 il s’étendra à de nouveaux produits :   les lave-linge top, lave-vaisselle, aspirateurs (filaire, non filaire et robot) et nettoyeurs haute-pression. A terme, l’indice de réparabilité évoluera vers un indice de durabilité, incluant des paramètres supplémentaires.

Une nouvelle plateforme de référence pour s’informer sur les appareils soumis à l’indice de réparabilité

Engagés sur les enjeux de sensibilisation des consommateurs à la réparabilité et la durabilité des appareils depuis de longues années, les fabricants d’électroménager ont souhaité aller encore plus loin dans leur démarche en lançant une plateforme d’information dédiée au dispositif, accessible à l’adresse : www.monindicedereparabilite.fr

Pensée pour devenir un outil de référence tant pour les consommateurs que pour les distributeurs, cette plateforme vise à répertorier au sein d’un espace unique les catégories d’appareils et références soumises à l’indice de réparabilité (incluant les appareils hors électroménager), afin de clarifier l’information transmise aux consommateurs avant leur achat. Son architecture et son fonctionnement ont été pensés pour proposer une vue exhaustive des notes attribuées à chacun des appareils concernés. L’information dispensée sera impartiale, sans classement ou mise en avant arbitraire des produits, afin que le consommateur puisse faire son choix en disposant d’informations complètes.

Concrètement, les utilisateurs pourront se rendre sur le site monindicedereparabilite.fr, entrer la catégorie, la marque et la référence du produit pour obtenir l’ensemble de ses caractéristiques.

Cette plateforme a par ailleurs vocation à être évolutive : les indices déjà calculés pourront être mis à jour et elle pourra également évoluer en fonction des obligations légales autour de l’indice de réparabilité.

« Pour assurer le succès de l’indice de réparabilité et sa compréhension, il nous semble indispensable que les consommateurs aient une vision exhaustive de l’ensemble des produits qui y sont soumis.  C’est ce que nous avons voulu proposer à travers www.monindicedereparabilite.fr » commente Véronique Denise, Présidente du Gifam.

Un site conçu par un acteur majeur de l’IT au service de la réparation

Né sous l’impulsion des marques d’électroménager, monindicedereparabilite.fr a été entièrement créé par Agoragroup, spécialiste de l’ingénierie IT de la gestion du service après-vente et de la réparation des biens de consommation.

Partenaire historique des fabricants, Agoragroup est en contact quotidien avec les acteurs de la chaine à travers son expertise IT en matière de gestion du SAV. La société gère notamment 8 millions de commandes de pièces détachées par an et accompagne 2 millions de consommateurs chaque année.

Garant de l’exhaustivité, de la fiabilité et de l’impartialité de la plateforme, il assurera le contact direct avec les fabricants – qui proactivement soumettront leur note et les paramètres de l’indice – la maintenance et l’évolution technique du site.

Une démarche dans la droite ligne des engagements du Gifam en faveur de la réparation

monindicedereparabilite.fr s’inscrit dans la continuité des initiatives menées par le Gifam pour sensibiliser les consommateurs avant, pendant et après l’achat de leurs appareils. Ainsi, le site vient compléter le panel d’outils mis à leur disposition pour s’informer à l’instar du baromètre sur la durée de vie des appareils, des guides pratiques sur l’entretien des appareils ou encore des données informatives portant sur la durée de disponibilité des pièces détachées des appareils de GEM et de PEM.

Le Gifam encourage plus largement les consommateurs à la réparation, au réemploi et au recyclage de leurs appareils électroménagers. Il a participé activement aux groupes de travail sur l’indice de réparabilité et contribue activement aux travaux concernant le futur indice de durabilité.

 

Retour Espace Presse

Épisode 1 – Les bons réflexes à adopter pour les appareils électriques de notre quotidien

Alors que la question énergétique est au coeur de l’actualité, Emmanuel Macron a appelé les Français à un effort collectif, pour atteindre une baisse de 10% de notre consommation d’énergie d’ici deux ans. L’objectif ? Tendre vers une plus grande sobriété énergétique et éviter les pénuries l’hiver prochain, dans un contexte de tensions sur le gaz et l’électricité à l’échelle européenne. Fort de son expertise en matière d’électroménager et de chauffage électrique, le Gifam, groupement des marques d’appareils pour la maison, livre ses bons conseils pour aider les Français à réduire leur consommation d’énergie à la maison.

A l’achat – choisir des appareils moins énergivores et adaptés à notre consommation
Privilégier des appareils moins énergivores grâce à l’étiquette énergie

Pour permettre aux consommateurs de faire un choix éclairé lors de l’achat d’appareils électroménagers, une nouvelle étiquette énergie plus exigeante a été mise en place en mars 2021 sur les appareils de froid (réfrigérateur, congélateur, appareil combiné, cave à vin) et de lavage (lave-vaisselle, lave-linge, lavante-séchante).
Visible en magasin comme sur les sites de ventes en ligne, cet outil de référence sert à mesurer la performance énergétique de nos appareils afin de les comparer entre eux plus facilement. Depuis 2021, l’échelle de classification énergétique, s’échelonne de A à G pour les appareils de froid (réfrigérateur, combiné, congélateur, cave à vin) et de lavage (lave-linge, lavante-séchante, lave-vaisselle) et comprend des informations clés sur chaque catégorie de produits.

A savoir :

  • Pour un lave-linge, changer d’une classe, c’est 12 à 13 % d’économie d’énergie1.
  • Un réfrigérateur classé C plutôt que F consomme 50 % moins d’énergie2.
  • Un four combiné (four + micro-onde à la fois), réduit le temps de cuisson des aliments et la consommation d’électricité de 66 à 75% versus un four traditionnel3.
  • Des plaques de cuisson par induction, qui permettent une économie d’électricité d’environ 20% par rapport aux surfaces vitrocéramiques et de 25% par rapport aux plaques de cuisson classiques, car les aliments commencent à chauffer beaucoup plus vite4.

Choisir des appareils adaptés à votre mode de vie

Avant d’acheter un appareil électroménager, en particulier le gros électroménager, il est indispensable de se poser les bonnes questions, pour faire un choix éclairé :

  • Optez pour un appareil adapté à la taille de votre famille ou au nombre de personnes vivant dans le foyer.
  • Regardez bien les fonctionnalités proposées, qui sont multiples aujourd’hui, afin de privilégier celui qui répondra le mieux à vos besoins.

A la maison – appliquer les écogestes

Une fois à la maison, l’entretien est un élément clé pour garantir un parfait état de marche de vos appareils électroménagers et éviter les déperditions d’énergie inutiles. Voici quelques conseils, par catégorie d’appareil, afin d’adopter les bons gestes au quotidien pour maîtriser sa consommatio

Le réfrigérateur

  • N’installez pas votre réfrigérateur, et plus généralement vos appareils de froid près d’une source de chaleur telle qu’un four, un radiateur, une plaque de cuisson, ou dans une zone trop exposée au soleil ! Ils pourraient monter en température et ainsi dépenser plus d’énergie pour maintenir la température idéale.
  • Ne laissez pas la porte ouverte trop longtemps et trop souvent.
  • Laissez refroidir vos préparations avant de les placer dans votre réfrigérateur.
  • Dépoussiérez au moins une fois par an la grille noire située au dos de votre appareil.
  • N’obstruez pas la grille d’aération si l’appareil est installé dans une cuisine intégrée.
  • Réglez la température de la zone froide entre 0°C et 4°C.

Le congélateur

  • Vérifiez l’étanchéité de votre congélateur en refermant la porte sur une feuille de papier et en essayant de la retirer. Si la feuille se retire facilement : le joint est à changer.
  • Dégivrez au moins 1 fois par an votre appareil. En effet, 5 mm de givre augmentent de 30% l’énergie consommée5.
  • Soyez doux avec votre appareil lorsque vous le dégivrez : privilégiez une raclette en plastique pour décoller la glace et respectez les précautions d’usage mentionnées
    dans la notice.

Le lave-vaisselle

  • Effectuez un cycle à vide à température maximale avec un produit dédié tous les 4 à 6 mois pour dégraisser et détartrer votre machine.
  • Ne rincez pas vos assiettes avant de les ranger dans votre lave-vaisselle, contentez-vous d’en retirer les principaux déchets.
  • Utilisez le programme « Eco » du lave-vaisselle, qui permet de réduire sa consommation d’énergie jusqu’à 45% par rapport au programme intensif.
  • Nettoyez régulièrement les filtres.
  • A savoir : 80% de l’énergie consommée par un lave-vaisselle sert à chauffer l’eau. Ainsi, moins il utilise d’eau, moins il consomme d’énergie7.

Le lave-linge

  • Privilégiez le cycle Eco (noté « Eco 40-60 sur les nouveaux lave-linge) plus long mais qui consomme moins d’énergie qu’un cycle normal.
  • Remplissez votre machine avec la bonne quantité de linge.
  • Quand le linge est peu sale, diminuez de quelques degrés la température de lavage, en respectant toutefois la nature du textile.
  • Comme pour le lave-vaisselle, effectuez un cycle à vide à température maximale avec un produit dédié tous les 4 à 6 mois.
  • A savoir : l’essorage dans le tambour du lave-linge (extraction mécanique de l’humidité) est 100 fois plus économe que le séchage dans le sèche-linge (extraction thermique)8.

Le four

  • Quand c’est possible, faites cuire plusieurs plats en même temps.
  • Enchainez deux cuissons en commençant par le plat qui nécessite la plus haute température.
  • Si l’appareil n’est pas programmable, l’arrêter 10 minutes avant la fin de la cuisson pour utiliser la chaleur résiduelle.
  • Si votre four le propose, suivez les cycles de cuisson programmés : plus économes en énergie, ils sont spécialement conçus pour les plats que vous souhaitez préparer.

La table de cuisson

  • Déposez le récipient sur la zone de cuisson avant de mettre celle-ci en fonctionnement pour ne pas consommer inutilement de l’énergie.
  • Couvrez autant que possible vos poêles et casseroles avec un couvercle pour permettre une montée en température plus rapide et un excellent maintient au chaud. En effet, mettre un couvercle sur une casserole pour faire bouillir de l’eau par exemple, permet de consommer 4 fois moins d’énergie.
    – Veillez à ce que le fond du récipient soit complètement lisse, plat et épais afin d’éviter une déperdition de chaleur.
    – Utilisez la zone de cuisson adaptée à la taille de votre casserole ou poêle.

 

Plus d’informations dans « Le guide des écogestes de la maison », gratuit et accessible en ligne

 

Retour Espace Presse